<

RANDONNEES ET ASCENSIONS DANS LES PYRENEES

Accueil      
PYRENEES ATLANTIQUES Labourd Basse Navarre Soule Barétous Vallée d'Aspe Bas Ossau Haut Ossau
HAUTES PYRENEES Lourdes-Val d'Azun Argelès-Cauterets Castelloubon-Campan Barèges-La Mongie Vallée du Gave de Pau Vallée d'Aure Louron-Nistos-Barousse
HAUTE GARONNE Oueil-Oo Vallée de Luchon Vallée du Lys Vallée de la Pique Vallée de la Garonne Cagire-Cournudère  
ARIEGE Lez-Ribérot Salat-Alet Vicdessos-Garbet Siguer-Aston Orgeix-Oriège Mont d'Olmes St Girons-Foix
PYRENEES ORIENTALES Cerdagne Capcir Conflent Vallespir Aspres Albères  
AUDE Haute Vallée de l'Aude Corbières Région Limouxine Montagne d'Alaric      
ESPAGNE              
ANDORRE              

LEZ-RIBEROT

PIC DU MIDI DE BORDES - TUC DE BAUMAGNE - PIC DE CRABERE (886)

29/12/2016

Trace gpx : 886 Pic du Midi de Bordes - Tuc de Baumagne - Pic de Crabère   Clic droit et "Enregistrer le lien sous ..."

CAPTURES SUR CARTE IGN ET SUR GOOGLE EARTH

ign  ign  ign  ign

Image flottante   Commencer le parcours en allant jusqu’à la cabane de Campuls par la piste. De la cabane traverser le ruisseau de Campuls par le pont et prendre le sentier qui part vers le nord-ouest pour contourner le Sarrat de Barrat par le nord. Une fois sorti du bois, sur le versant opposé du vallon de la Lée apparait la cabane de la Lée, la rejoindre. De la cabane continuer vers le nord, descendre quelques mètres pour atteindre un bon sentier montant jusqu’au refuge Salvador. Du refuge partir plein ouest en remontant au mieux la pente vers la crête permettant d’arriver à un petit col à peu de distance du cône terminal du Pic du Midi de Bordes. Du sommet suivre la crête vers le sud, le cheminement ne présente pas de difficulté particulière. Chaque fois qu’un passage semble problématique de loin une solution facile se découvre en approchant. A partir du Tuc de Laziès la direction de la crête s’oriente à l’est jusqu’au Pic de Crabère dont l’ascension demande de s’aider quelque peu des mains. Du Pic de Crabère descendre vers l’est en suivant un sentier plus ou bien visible pour rejoindre l’Etang de Bellonguère d’où on récupère le GR10, croisé au Col de Laziès, pour descendre vers l’Etang d’Ayes. 5 ou 6 minutes après avoir dépassé l’étang, repérer sur la gauche l’amorce du sentier descendant dans le Cirque de Campuls où l’on retrouve la cabane de Campuls et la piste carrossable pour revenir au parking.

POINTS CARACTERISTIQUES DU PARCOURS

Route forestière de Mount Ner 1430 m - Cabane de Campuls 1400 m - Cabane de la Lée 1470 m - Refuge Salvador 1533 m - Pic du Midi de Bordes 1762 m - Col 1747 m - Tuc des Camaus 1777 m - Col de Chouarau 1685 m -
Pic de la Gerbe 1725 m - Tuc de Corocle 1784 m - Tuc de Baumagne 1851 m - Col 1829 m - Tuc de Laziès 1864 m - Col de Laziès 1845 m - Couret de Graues 1883 m - Col 1875 m -
Pic de Crabère 2095 m - Etang de Bellongère 19001 m - Etang d'Ayes 1694 m - Cabane de Campuls 1400 m - Route forestière de Mount Ner 1430 m

🕖  :  09h10   /  Météo  :  🌞🌞🌞🌞🌞
 :  15.860 km   /  Intérêt  :  ❤  ❤  ❤  ❤  ❤
 :  1025 m   /  Terrain  :   Sentier, hors sentier
 :  1025 m   /  Matériel  :   
 :  5h00   /  Equipement  : 
 :  2h25   /  Difficulté  :   Sans
 :  7h25   /  Topo  :   Carte IGN, Google Earth

PHOTOS DE LA SORTIE CARTE IGN CARTE ROUTIERE

AUTRES PARCOURS PROCHES Cap de Bouirex - Rocher de Cartignos Tuc du Castéra - Tuc des Pelates - Cap de Bouirex


UN PEU DE CULTURE PYRENEENNE

Image flottante   VICOMTE JEAN D'USSEL : CIMES ARIEGEOISES   Il faut attendre l'aube du XXe siècle, pour trouver enfin un ouvrage pyrénéiste entièrement dévolu aux Pyrénées ariégeoises si méconnues. Écrites pour « les coureurs de sommets », à partir de (souvenirs précis et bien étayés par des notes, des photos et des croquis pris sur le terrain, ces pages du vicomte Jean d'Ussel ouvrent la voie aux récits de courses difficiles inspirées par un nouvel état d'esprit : « Ce n'est pas l'altitude qui fait le charme d'un pic, c'est sa forme et la difficulté qu'il présente à l'ascension. Et la vue que l'on a d'un sommet paraît cent fois plus belle quand on y arrive plein des émotions de l'obstacle ». 'Mais avec Jean d'Ussel heureusement, le récit déborde très souvent des « difficultées surmontées ». Animé d'un amour sincère et profond pour la montagne ariégeoise, cultivé et doué pour sentir et décrire ce qu'il voit et ce qu'il ressent, d'Ussel nous surprend et nous régale d'images, de détails, de sensations, qui rendent son témoignage rare et précieux, et le classent d'emblée parmi les auteurs les plus essentiels au Panthéon du pyrénéisme.
EDITIONS MONHELIOS


VICOMTE JEAN D'USSEL est né à Paris en 1874, mort au Champ d'Honneur le 28 août 1914. Il est garde général des Eaux et Forêts en poste à Tarascon-sur-Ariège, chargé du reboisement du département de l'Ariège. Dès son arrivée, il s'intéresse au massif ariégeois dont il est le découvreur. « Ce n’est pas l’altitude qui fait le charme d’un pic, c’est sa forme, c’est la difficulté qu’il présente à l’ascension. La vue que l'on a du sommet paraît cent fois plus belle quand on y arrive le cœur encore plein des émotions de l'escalade », écrit-il. Ce propos ne se passe-t-il pas de commentaires ?


 

De Castillon-en-Couserans rejoindre l'Etang de Bethmale par la Vallée de Bethmale D17, de Seix dans la Vallée du Salat, par la D17, passer le Col de la Core, descendre sur 4,5 kilomètres environ et tourner à gauche vers l'Etang de Bethmale.
Poursuivre après le lac sur la route forestière de Mount Ner jusqu'à la fin de sa partie autorisée.

Ecrire à l'auteur
(Accueil)

Creative Commons License  Cette page est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International License  2017  Michel Cassou
Valid CSS 3 Valid HTML 5