RANDONNEES ET ASCENSIONS DANS LES PYRENEES

Accueil      
PYRENEES ATLANTIQUES Labourd Basse Navarre Soule Barétous Vallée d'Aspe Bas Ossau Haut Ossau
HAUTES PYRENEES Lourdes-Val d'Azun Argelès-Cauterets Castelloubon-Campan Barèges-La Mongie Vallée du Gave de Pau Vallée d'Aure Louron-Nistos-Barousse
HAUTE GARONNE Oueil-Oo Vallée de Luchon Vallée du Lys Vallée de la Pique Vallée de la Garonne Cagire-Cournudère  
ARIEGE Lez-Ribérot Salat-Alet Vicdessos-Garbet Siguer-Aston Orgeix-Oriège Mont d'Olmes St Girons-Foix
PYRENEES ORIENTALES Cerdagne Capcir Conflent Vallespir Aspres Albères  
AUDE Haute Vallée de l'Aude Corbières Région Limouxine Montagne d'Alaric      
ESPAGNE              
ANDORRE              

CASTELLOUBON - CAMPAN

LE TEILHET - PENE OUBAC - LA HABOURA (1044)

12/06/2019

Trace gpx : 1044 Le Teilhet - Pène Oubac - Le Haboura   Clic droit et "Enregistrer le lien sous ..."

CAPTURES SUR CARTE IGN ET SUR GOOGLE EARTH

ign  ign  ign  ign

Image flottante   Sur la route entre Campan et Sainte-Marie-de-Campan, au quartier de Galade repérer sur la gauche le petit chemin de Lapeyre, dans lequel il n’y a pas d’emplacement pour se garer. On peut se garer 300 mètres après ce chemin à côté d’un abri bus.
Prendre le chemin de Lapeyre, traverser l’Adour et continuer en face du pont par un passage entre une maison sur la gauche (balisage jaune sur une gouttière) et une grange sur la droite. Après la grange le chemin tourne à droite, remarquer un panneau en bois gravé « NOYER No. 17 » faire quelques mètres de plus et tourner à gauche, monter d’une vingtaine de mètres dans le bois puis sur la gauche où on retrouve un bon chemin, ce passage est un peu confus. Après une vingtaine de minutes de marche à l’abreuvoir prendre à droite, faire une centaine de mètres et tourner à gauche, ensuite laisser le chemin descendant sur la gauche pour poursuivre vers le Teilhet. A la sortie du bois contourner la bergerie par le haut et continuer vers l’ouest pour finir de monter au sommet du Teilhet.
Du Teilhet se diriger à l’est vers le Pla d’Espet, col que l’on voit dans l’alignement du Casque du Lhéris. Un peu avant d’atteindre ce col monter sur la gauche dans le sous-bois au Pène Oubac puis revenir au Pla d’Espet. Passer sur l’autre versant pour prendre le large chemin vers le Vallon du Lhéris. A la sortie du bois, rester sur le flanc droit du vallon pour continuer en traversée ascendante par des traces peu visibles puis par un bon sentier jusqu’à rejoindre celui venant du Col du Lhéris. Tourner à droite et suivre le sentier il disparait un peu avant le sommet.
Du sommet suivre vers le sud-ouest la Coume de la Houlette jusqu’à la cabane de Banios qui est cachée par un repli de terrain et que l'on découvre sur la droite assez tardivement. A partir de cette cabane, continuer à suivre la trace en faisant le tour par le Cot de Huste n’apporte pas grand-chose. On peut de la cabane, continuer vers le sud-ouest rejoindre le Courtaou d’Ordincède, et prendre sur la gauche le sentier rejoignant la trace pour descendre au Pont de la Moulette.

POINTS CARACTERISTIQUES DU PARCOURS

Pont de Lapeyre Galade 720 m - Courtaou du Teilhet 1200 m - Le Teilhet 1280 m - Pène Oubac 1371 m - Pla d'Espet 1287 m - Le Haboura 1628 m - Cabane de Banios 1400 m - Cot de la Huste 1436m - Pont de la Moulette 876 m

🕖  :  08h30   /  Météo  :  🌞🌞⛅⛅
 :  16.580 km   /  Intérêt  :  ❤  ❤  ❤
 :  1222 m   /  Terrain  :   Piste, sentier, hors sentier
 :  1070 m   /  Matériel  : 
 :  4h55   /  Equipement  : 
 :  1h35   /  Difficulté  :   Sans
 :  6h30   /  Topo  :   Carte IGN, Google Earth

PHOTOS DE LA SORTIE CARTE IGN CARTE ROUTIERE DEPART   CARTE ROUTIERE ARRIVEE


UN PEU DE CULTURE PYRENEENNE

Image flottante   CLAIRE DALZIN : A TRAVERS LE HAUT-ARAGON, DANS LES PAS DE LUCIEN BRIET   En 1889, Lucien Briet arrive dans les Pyrénées, avec dans ses bagages les écrits de Ramond de Carbonnières et un appareil photographique. Cet autodidacte originaire de l'Aisne va prendre part à l'épopée pyrénéiste de la fin du XIXe siècle, avant de se consacrer exclusivement, à partir de 1902, à une région sauvage située sur le versant sud des Pyrénées centrales, entre la Catalogne et la Navarre : le Haut-Aragon.
De ses campagnes photographiques, Briet ramène des images exceptionnelles : des paysages inédits bien sûr, mais aussi — et peut-être surtout — les hommes et les femmes qui les peuplent. Lorsque, en 1911, il abandonne le Haut-Aragon pour des raisons restées obscures, c'est également la fin de son activité créatrice.
Un siècle plus tard, seuls les clichés de Briet témoignent de ce que fut le Haut-Aragon. La Guerre Civile, l'exode rural, la déforestation ont chassé les habitants, modifié les paysages et les écosystèmes. Le Haut-Aragon n'est plus que silence, sources taries, villages abandonnés, maisons éventrées, églises en ruines. À partir de ces fragments, l'auteur de cet ouvrage met ses pas dans ceux de Lucien Briet », à la recherche d'un monde disparu. Grâce à la mise en parallèle des images anciennes et actuelles, un lien est établi entre le passé et le présent, la vie et la mort, la présence et le vide...
EDITIONS CAIRN


CLAIRE DALZIN est bibliothécaire, en charge du cabinet des estampes du musée Paul-Dupuy, à Toulouse, qui comprend notamment un important fonds d'iconographie pyrénéenne. Son activité professionnelle alliée à sa passion pour le Haut-Aragon l'ont naturellement amenée à s'intéresser à l'œuvre de Lucien Briet.


 

Parking départ au quartier de Galade sur la D935 entre Campan et Sainte-Marie-de-Campan


 

A l'entrée de Sainte-Marie-de-Campan en venant de Bagnères-de-Bigorre prendre la direction du site d'escalade de Trassouet, prendre à droite à la sortie du pont faire environ 2 kilomètres parking au Pont de la Moulette

Ecrire à l'auteur
(Accueil)

Creative Commons License  Cette page est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International License  2017  Michel Cassou
Valid CSS 3 Valid HTML 5