RANDONNEES ET ASCENSIONS DANS LES PYRENEES

Accueil      
PYRENEES ATLANTIQUES Labourd Basse Navarre Soule Barétous Vallée d'Aspe Bas Ossau Haut Ossau
HAUTES PYRENEES Lourdes-Val d'Azun Argelès-Cauterets Castelloubon-Campan Barèges-La Mongie Vallée du Gave de Pau Vallée d'Aure Louron-Nistos-Barousse
HAUTE GARONNE Oueil-Oo Vallée de Luchon Vallée du Lys Vallée de la Pique Vallée de la Garonne Cagire-Cournudère  
ARIEGE Lez-Ribérot Salat-Alet Vicdessos-Garbet Siguer-Aston Orgeix-Oriège Mont d'Olmes St Girons-Foix
PYRENEES ORIENTALES Cerdagne Capcir Conflent Vallespir Aspres Albères  
AUDE Haute Vallée de l'Aude Corbières Région Limouxine Montagne d'Alaric      
ESPAGNE              
ANDORRE              

CASTELLOUBON - CAMPAN

LAS AYGUES - LA PEYRE - PIC DE L'OUSSOUET (857)

11/06/2016

Trace gpx : 857 Las Aygues - La Peyre - Pic de l'Oussouet   Clic droit et "Enregistrer le lien sous ..."

CAPTURES SUR CARTE IGN ET SUR GOOGLE EARTH

ign  ign  ign  ign

Image flottante   Pour commencer la randonnée, continuer sur la piste, laisser sur la gauche le chemin du Montaigu, c’est par là que se fera la descente, continuer sur la piste vers le Montaigu par la crête de Culentous. Faire 2,5 kilomètre sur cette piste, jusqu’au une plateforme herbeuse, ne pas manquer le chemin sur la gauche (cairn et balisage). Ce chemin sort du Bois Baysaou vers 1460 m et suit un cheminement parallèle à la crête, légèrement sur sa gauche. A l’altitude de 1570 m on croise un chemin, le prendre vers la droite, passer la crête et descendre jusqu’au Cirque de Gréziolles où l’on trouve une marre plus ou moins asséchée. Contourner cette marre par la gauche et prendre le chemin menant à la Croix de Beliou. A la croix, tourner à gauche pour remonter la crête qui permet de traverser le sommet de Las Aygues. Après le sommet une petite descente suivie d’une partie assez raide mais facile permet d’arriver sur la crête suivante, obliquer au sud-ouest vers le sommet de La Peyre (borne). Continuer sur la Crête de Culentous jusqu’au Col de Culentous (enclos métallique). Sur la droite de la crête, versant nord, ne pas prendre de chemin qui descend, mais prendre le chemin qui contourne par le nord le Pic de l’Oussouet, assez bon chemin sur lequel on trouve des ronds à la peinture jaune. En une vingtaine de minutes on atteint la crête nord-ouest du Pic de l’Oussouet, tourner à gauche sur cette crête et en quelques minutes on arrive au sommet. Continuer sur la crête vers le sud pour descendre au Col de Tos. De là il y a environ 500 m de dénivelé pour monter au Montaigu. Du col de Tos descendre à l’est par le chemin balisé pour rejoindre le parking.

POINTS CARACTERISTIQUES DU PARCOURS

Route forestière du Hourc 1120 m - Cirque de Gréziolles 1503 m - Col croix de Béliou 1550 m - Las Aygues 1679 m - Col 1666 m - La Peyre 1821 m - Col de Culentous 1733 m -
Pic de l'Oussouet 1873 m - Col de Tos 1807 m - Route forestière du Hourc 1120 m

🕖  :  09h35   /  Météo  :  ☁☁☁☁☁
 :  14.390 km   /  Intérêt  :  ❤  ❤  ❤
 :  1000 m   /  Terrain  :   Piste, sentier, hors sentier
 :  1000 m   /  Matériel  :   
 :  3h40   /  Equipement  : 
 :  1h20   /  Difficulté  :   Sans
 :  5h00   /  Topo  :   Carte IGN, Google Earth

PHOTOS DE LA SORTIE CARTE IGN CARTE ROUTIERE


UN PEU DE CULTURE PYRENEENNE

Image flottante   ALPHONSE MEILLON : UN VOYAGE EN HAUT ARAGON   Un raid en Aragon est l’un de ses premiers écrits dans lequel il narre l’excursion qu’il fit durant 10 jours en septembre 1888 dans des villages tels que Ansó, Berdún, Jaca, Biescas, Panticosa, Torla ou Sallent de Gállego. Il en rapporta un carnet accompagné de nombreux dessins et de photos. C’est celui-ci qui est présenté ici avec une bonne part de ces photos. Un texte clair, destiné surtout aux excursionnistes puisqu’il signale les principales caractéristiques du terrain et les temps de parcours mais qui nous permet de découvrir la vision, souvent ironique, que la bourgeoisie française de la fin du XIXe siècle avait du nord de l’Aragon.
EDITIONS DIPUTACION PROVINCIAL DE HUESCA


ALPHONSE MEILLON est né le 30 août 1862 à Cauterets (Hautes-Pyrénées), mort le 22 février 1933 à Paris.
Très jeune, il fréquente Émilien Frossard et il est le compagnon de sorties d'Édouard Wallon. En 1887, il adhère au Club alpin français. S'il n'est pas un grimpeur de premier ordre, il explore méthodiquement le secteur de Cauterets, puis la chaîne dans sa totalité, accédant aux sommets principaux comme aux sommets secondaires habituellement négligés.
Il réalise aussi des cartes sur la région de Cauterets et le massif du Vignemale.



 

De Bagnères de Bigorre, prendre la direction des Col d’Aspin et du Tourmalet par la D935, à la sortie du village de Baudéan prendre à droite la D29 en direction du village de Lesponne.
3 kilomètres après Lesponne, repérer un panneau annonçant la Cascade de Magenta, faire 700 mètres de plus et prendre à droite la route forestière du Hourc sur 2.5 kilomètres.

Ecrire à l'auteur
(Accueil)

Creative Commons License  Cette page est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International License  2017  Michel Cassou
Valid CSS 3 Valid HTML 5