Accueil      
PYRENEES ATLANTIQUES Labourd Basse Navarre Soule Barétous Vallée d'Aspe Bas Ossau Haut Ossau
HAUTES PYRENEES Lourdes-Val d'Azun Argelès-Cauterets Castelloubon-Campan Barèges-La Mongie Vallée du Gave de Pau Vallée d'Aure Louron-Nistos-Barousse
HAUTE GARONNE Oueil-Oo Vallée de Luchon Vallée du Lys Vallée de la Pique Vallée de la Garonne Cagire-Cournudère  
ARIEGE Lez-Ribérot Salat-Alet Vicdessos-Garbet Siguer-Aston Orgeix-Oriège Mont d'Olmes St Girons-Foix
PYRENEES ORIENTALES Cerdagne Capcir Conflent Vallespir Aspres Albères  
AUDE Haute Vallée de l'Aude Corbières Région Limouxine Montagne d'Alaric      
ESPAGNE              
ANDORRE              

BORNES FRONTIERES 90 A 91 (723)

FRONTIERE DU COL D'IPARLA AU COL D'ISPEGUY

PYRENEES ATLANTIQUES - BASSE NAVARRE

04/05/2014

Trace gpx : 723 Bornes frontière 90 à 91
Clic droit et "Enregistrer le lien sous ..."

CAPTURES SUR CARTE IGN ET SUR GOOGLE EARTH

ign  ign  ign  ign  ign

Image flottante   L’itinéraire consiste à suivre le GR 10 de Bidarray jusqu’au col de Buztanzelhay où le GR descend à l’est vers Saint Etienne de Baïgorry. Donc du Col de Buztanzelhay, pour rejoindre le col d’Ispéguy par la ligne frontière, garder la direction sud-est pour atteindre le sommet d’Aintziaga, ensuite passer par le point coté 872 m pour arriver au Col d’Aintziaga. Du col rejoindre directement le point coté 842 m, monter ensuite sur la crête. C’est le passage le plus aérien de ce parcours. Arrivé en bout de la crête, on domine le col d’Ispéguy sans problème.
Ce tracé rejoint la frontière à la borne 90 et ne la quitte plus jusqu’au col d’Ispéguy. Peu après la borne 90 on arrive au pic d’Iparla où il y a un cylindre vertical en béton qui marque le sommet. Quelques mètres avant et quelques mètres après ce repère il y a gravées sur des rochers au sol deux croix qui donnent la direction de la frontière. De toute façon elle suit la crête. Quand on arrive au point coté 826 m d’où on domine le col d’Ispéguy à la fin de la crête aérienne, à peu près à mi-chemin de la descente il y a un gros rocher sur lequel on trouve une croix gravée. La borne 91 se trouve facilement de l’autre côté de la route sous un arbre.

POINTS CARACTERISTIQUES DU PARCOURS

Parking Bidarray 140 m - Larrateko Heguia 962 m - Col d'Iparla 950 m - Pic d'Iparla 1044 m - Col 945 m - Pic de Toutoulia 983 m - Col d'Harrieta 808 m - Astate 1022 m - Col d'Astate 957 m -
Buztanzelhay 1029 m - Col de Buztanzelhay 843 m - Aintziaga 905 m - Col d'Aintziaga 776 m - Sommet 842 m - Col d'Ispegui 672 m

🕖  :  07h00   /  Météo  :  ⛅⛅⛅⛅⛅
 :  16.640 km   /  Intérêt  :  ❤  ❤  ❤ ❤  ❤
 :  1510 m   /  Terrain  :  Sentier, hors sentier, crête
 :  985 m   /  Matériel  : 
 :  5h10   /  Equipement  : 
 :  2h15   /  Difficulté  :  F / I 
 :  7h25   /  Topo  :  Carte IGN, Google Earth 

PHOTOS DE LA SORTIE CARTE IGN CARTE ROUTIERE DEPART   CARTE ROUTIERE ARRIVEE


UN PEU DE CULTURE PYRENEENNE

Image flottante   GEORGES VERON : 100 RANDONNEES DANS LES PYRENEES OCCIDENTALES  
Dans cette première version, les randonnées présentées s'étalent du Pic d'Orhy, Basse Navarre, au Lac de Caillauas, Vallée du Louron. Une deuxième version portant le même titre est sortie quelques années plus tard, avec les randonnées s'étalant du Choldokogagna proche d'Ibardin dans le Labourd à Cauterets.
EDITIONS RANDONNEES PYRENEENNE


GEORGES VERON est né le 6 octobre 1933 dans la Sarthe et mort le 12 mars 2005 à Bernac-Debat dans les Hautes-Pyrénées.
Professeur de biologie, il a d'abord pratiqué le football et l'athlétisme pendant plus de vingt ans avant de découvrir les Pyrénées. Quand il découvre la chaîne de montagnes, il « tombe amoureux » et en fait rapidement sa passion. Il enchaîne les balades à un rythme qui lui vaut le surnom de « stakhanoviste de la montagne ». En 1968, il effectue la traversée des Pyrénées et réussit le pari d'aller de la mer Méditerranée à l'océan Atlantique par la haute montagne, en 41 étapes, uniquement à l'aide de cartes, créant ainsi la Haute randonnée pyrénéenne. Puis il se consacre presque exclusivement à la randonnée d'altitude, à pied, mais aussi en vélo tout terrain.
Membre du Club alpin français, collaborateur de la Fédération française de la randonnée pédestre, il a participé à la création, la rédaction du GR10, au Pays basque et dans les Pyrénées-Orientales. Enseignant à Tarbes depuis 1978, conseiller technique de l'association randonnées pyrénéennes, Georges Véron a augmenté ses activités pour publier une trentaine de guides de randonnées tout le long de cette chaîne : série des 100 randonnées, des 100 plus beaux sommets, itinéraires de VTT et chemins de Saint-Jacques de Compostelle.


 

 

Parking à proximité du fronton


 

Parking arrivée au Col d'Ispéguy


Ecrire à l'auteur
(Accueil)

Creative Commons License  Cette page est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International License  2017  Michel Cassou
Valid CSS 3 Valid HTML 5