Accueil      
PYRENEES ATLANTIQUES Labourd Basse Navarre Soule Barétous Vallée d'Aspe Bas Ossau Haut Ossau
HAUTES PYRENEES Lourdes-Val d'Azun Argelès-Cauterets Castelloubon-Campan Barèges-La Mongie Vallée du Gave de Pau Vallée d'Aure Louron-Nistos-Barousse
HAUTE GARONNE Oueil-Oo Vallée de Luchon Vallée du Lys Vallée de la Pique Vallée de la Garonne Cagire-Cournudère  
ARIEGE Lez-Ribérot Salat-Alet Vicdessos-Garbet Siguer-Aston Orgeix-Oriège Mont d'Olmes St Girons-Foix
PYRENEES ORIENTALES Cerdagne Capcir Conflent Vallespir Aspres Albères  
AUDE Haute Vallée de l'Aude Corbières Région Limouxine Montagne d'Alaric      
ESPAGNE              
ANDORRE              

BORNES FRONTIERES 221 A 227 (733)

FRONTIERE DU COL D'EROZATE AU COL CURUTCHE

PYRENEES ATLANTIQUES - BASSE NAVARRE

08/06/2014

Trace gpx : 733 Bornes frontière 221 à 227
Clic droit et "Enregistrer le lien sous ..."

CAPTURES SUR CARTE IGN ET SUR GOOGLE EARTH

ign  ign  ign  ign

Image flottante   Du Col d’Erozate, borne frontière 221, descendre vers le sud-est, en suivant le thalweg. Au-delà d’une bergerie en bordure de la route est visible la borne 222. Il y a une croix gravée sur un rocher au sol, à proximité de la borne. Toujours en suivant le talweg continuer à descendre. Plus ou moins rapidement le talweg va se transformer en ruisseau. Au confluent d’un autre ruisseau arrivant de la gauche on trouve la borne 223, croix à proximité aussi. Pour rester sur la frontière suivre au mieux le cours d’eau qui grossi au fur et mesure de la progression, il est nécessaire de traverser à plusieurs reprises. On parvient à la borne 224 au confluent du ruisseau suivi depuis le début et d’Archilondoko Erreka.
De la borne 224 partir plein sud en suivant le cours d’eau Egurguy. Au confluent du ruisseau Egurguy et de Murgatzaguiko Erreka se situe la borne 225. Ensuite partir vers le nord-est dans le lit de Murgatzaguiko Erreka, jusqu’au confluent avec Contracharoko Erreka où l’on trouve la borne 226 sur la rive droite orographique. Poursuivre en remontant Contracharoko Erreka. Le cours d’eau s’amenuise au fur et mesure de la progression. Sur la fin la pente se redresse de plus en plus et quelques petits pas d’escalade I voire II sont nécessaires. A la sortie de la forêt il reste une centaine mètres à faire dans une pente herbeuse et raide pour atteindre la borne 227 et le col Curutche.
Au col, prendre la crête d’Urculu sur la gauche, traverser le point culminant de celle-ci (1333 m) et continuer vers l’Ouest toujours sur la crête en passant par le point côté 1294 m et rejoindre le col qui fait suite. Obliquer à gauche direction sud-est, descendre environ 100 m jusqu’à trouver un sentier, le suivre vers la droite jusqu’à la piste carrossable qui donne accès à une exploitation. La piste ramène à la route qui longe le ruisseau d’Egurguy.
Pour éviter la fastidieuse remontée au col d’Erozate, nous avions laissé une voiture à l’embranchement de la piste.

POINTS CARACTERISTIQUES DU PARCOURS

Col d'Erozate 1076 m - Cabane Nekez Eguina 850 m - Confluent de l'Egurguy et de Murgatzaguiko 820 m - Confluent de Murgatzaguiko et de Contracharoko 840 m - Col Curutche 1285 m -
Point haut sur crete d' Urculu 1333 m - Parking Egurguy 850 m

🕖  :  08h10   /  Météo  :  ☁☁⛅⛅⛅
 :  16.270 km   /  Intérêt  :  ❤  ❤  ❤
 :  545 m   /  Terrain  :  Sentier, hors sentier, ruisseau
 :  765 m   /  Matériel  : 
 :  4h00   /  Equipement  : 
 :  2h00   /  Difficulté  :  F / I+, Pente raide
 :  6h00   /  Topo  :  Carte IGN, Google Earth

PHOTOS DE LA SORTIE CARTE IGN CARTE ROUTIERE DEPART   CARTE ROUTIERE ARRIVEE


UN PEU DE CULTURE PYRENEENNE

Image flottante   ANDRE VALERY : DES HOMMES DANS LA FORÊT  
Qui, en dehors d’un petit monde clos, connaît, en France, nos forestiers ? André Valéry raconte dans un roman passionnant qu’il a situé dans les Pyrénées où il s’est retiré, ce qu’était la vie de ces hommes rudes dans les années 50. Au coeur de la grande hêtraie, coiffée au ras des pâturages par la futaie de sapin, travaillaient alors ceux qui ont donné à la forêt montagnarde son aspect actuel. Ingénieurs et gardes des Eaux et Forêts, exploitants forestiers, bûcherons et câblistes, parfois français, souvent immigrés, muletiers, scieurs, tous l’ont modelée, avec leurs cerveaux, leurs bras et leurs coeurs.
S’ils ont peiné en forêt, s’ils y ont parfois laissé leur vie ou leur santé, ils y ont aussi vécu pleinement leur existence d’hommes, avec des joies, des plaisirs, des amitiés, des jalousies et aussi des haines exacerbées par le danger permanent qui pèse sur ces professions à haut risque. Les tensions qui régnaient au sein de ces groupes d’hommes débouchaient parfois sur des drames, comme celui qui scella le destin de Mayalène, la trop jolie petite Basquaise.
EDITIONS CAIRN


ANDRE VALERY a lui-même travaillé pendant 40 ans dans une exploitation forestière, milieu qui a inspiré son ouvrage.
Il est aussi connu pour avoir mis au point avec Maurice Beaudet la technique particulière des transports par câbles-lassos, une spécialité pyrénéenne.


 

 

Parking de départ au Col d'Erozate


 

Parking à l'embranchement de la piste vers vers la cabane d'Egurguy


Ecrire à l'auteur
(Accueil)

Creative Commons License  Cette page est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International License  2017  Michel Cassou
Valid CSS 3 Valid HTML 5