Accueil      
PYRENEES ATLANTIQUES Labourd Basse Navarre Soule Barétous Vallée d'Aspe Bas Ossau Haut Ossau
HAUTES PYRENEES Lourdes-Val d'Azun Argelès-Cauterets Castelloubon-Campan Barèges-La Mongie Vallée du Gave de Pau Vallée d'Aure Louron-Nistos-Barousse
HAUTE GARONNE Oueil-Oo Vallée de Luchon Vallée du Lys Vallée de la Pique Vallée de la Garonne Cagire-Cournudère  
ARIEGE Lez-Ribérot Salat-Alet Vicdessos-Garbet Siguer-Aston Orgeix-Oriège Mont d'Olmes St Girons-Foix
PYRENEES ORIENTALES Cerdagne Capcir Conflent Vallespir Aspres Albères  
AUDE Haute Vallée de l'Aude Corbières Région Limouxine Montagne d'Alaric      
ESPAGNE              
ANDORRE              

SOMMET DE PETRAUBE - PIC DE MOUSTE - PIC DES TAULERES (999)

PYRENEES ATLANTIQUES - VALLEE D'ASPE

24/11/2018

Trace gpx : 999 Sommet de Pétraube  Clic droit et "Enregistrer le lien sous ..."

CAPTURES SUR CARTE IGN ET SUR GOOGLE EARTH

ign  ign  ign  ign

Image flottante   De la route des Salars prendre la direction du Pas d’Ilhurté bien balisé, au début par une piste carrossable, puis un bout de sentier évite quelques lacets pour revenir sur la piste quelques minutes avant de la quitter définitivement.
Du Pas d’Ilhurté prendre la crête vers l’ouest traverser une zone rocheuse peu agréable ou la contourner par le bas, versant sud. Suivre le sentier montant vers une petite brèche un peu à gauche (50 m) du premier sommet de cette traversée vers le Pic des Taulères (sans nom sur la carte, 1612 m), il n’est pas obligatoire de passer par ce pic pour continuer. Après la brèche, poursuivre sur le sentier qui évite la première partie de la crête et à la sortie du bois monter sur la droite pour reprendre la crête et ne plus la quitter jusqu’au Pic des Taulères.
Du Pic des Taulères descendre au Col N.O. d’Ourdinse et tourner à gauche pour rejoindre la Cabane d’Ourdinse. Continuer vers le sud-ouest, nous avons perdu en partie le sentier, trouver de vieux balisages délavés, il est important de repérer bâton planté au milieu d’un cairn marquant le début de la descente. La pente est raide mais le tracé du sentier rend cette descente agréable.
A 1000 m d’altitude prendre le sentier à gauche vers le Col de Piau.
Au col prendre le sentier à main gauche horizontal au début, il descend progressivement pour atteindre une première habitation, passer sur l’allée en herbe entre la haie bien taillée et la maison avant de prendre la piste ramenant sur la route à deux cents mètres du point de départ.

POINTS CARACTERISTIQUES DU PARCOURS

Route des Salars 840 m - Pas d'Ilhurté 1553 m - Sommet 1612 m - Point bas 1566 m - Sommet de Pétraube 1606 m - Col de Mousté 1562 m - Pic de Mousté 1605 m -
Col 1578 m - Pic de Chébrétou 1602 m - Pic des Taulères 1565 m - Col N.O. de L'Ourdinse 1490 m - Cabane d'Ourdinse 1480 m - Sentier Aydius 1014 m - Col de Piau 1005 m - Piste des Jaupins 920 m - Route des Salars 840 m

🕖  :  08h25   /  Météo  :  🌞🌞🌞🌞🌞
 :  17.900 km   /  Intérêt  :  ❤  ❤  ❤  ❤
 :  1165 m   /  Terrain  :  sentier, hors sentier, crête
 :  1165 m   /  Matériel  : 
 :  5h14   /  Equipement  : 
 :  2h05   /  Difficulté  :  Sans
 :  7h19   /  Topo  :  Carte IGN, Google Earth

PHOTOS DE LA SORTIE CARTE IGN CARTE ROUTIERE


UN PEU DE CULTURE PYRENEENNE

Image flottante   COMTE ROGER DE BOUILLE : DES EAUX-BONNES A GAVARNIE   En 1869, Jam, autrement dit le comte de Bouille dont le lieu de villégiature est aux Eaux-Bonnes, décide d'une excursion à pied entre les Eaux-Bonnes et Gavarnie. Le mauvais temps le contraindra de renoncer et de faire le parcours en voiture. De la calèche, il décrit d'une écriture alerte le chemin parcouru, les lieux visités : Eaux-Bonnes, montée par l'Aubisque et le Soulor, traversée du val d'Azun avant de descendre sur Argelès, Pierrefitte et crochet à Cauterets avant de revenir dans la vallée pour traverser Luz, Gèdre et se rendre à Gavarnie, étape touristique par excellence avec son indispensable visite du cirque. Curieusement il fera paraître sa plaquette en la titrant à l'inverse de son parcours effectué !
EDITIONS MONHELIOS


Le COMTE ROGER DE BOUILLE est né en 1819, et mort en 1906. C'est un pyrénéiste, mais aussi un dessinateur, illustrateur et aquarelliste, auteur de plusieurs ouvrages sur ses ascensions, sous le pseudonyme de Jam.
En 1865, il s'installe à Pau. Il se passionne pour la découverte des Pyrénées occidentales, s'intéressant à tous les sujets : botanique, zoologie, géologie, histoire... Il connaît particulièrement la région du Pic du Midi d'Ossau (Mon trop modeste ami, le comte de Bouillé (Jam) a si bien étudié, analysé, décrit et dessiné cette montagne excentrique, qu'il est devenu tout à fait inutile, pour ne pas dire impertinent, d'en parler après lui, dit de lui Henry Russell) et du massif des Eaux-Bonnes, qu'il parcourt en tous sens, la plupart du temps suivi de ses trois filles, Marie, Yseult et Jehanne, mises en scène dans des croquis pleins d'humour. Avec les guides Soustrade, Labarthe, Laborde et Orteig, il explore systématiquement sa zone, entre pic d'Ossau et pic du Ger.
Il a songé, en vue de publier ses itinéraires favoris, à en faire photographier les principaux points de vue. Mais le photographe pressenti se récuse, épouvanté par les dangers de l'aventure. Bouillé se résout donc à publier ses dessins. Il réalise sur place des croquis aussi précis que possible, rehaussés à l'aquarelle, sorte de notes naturalistes, aussi variées que possible. Il les reprend ensuite dans des dessins à la plume, effectués avec le souci de la reproduction photomécanique qui suivra.
En 1884-1885, il est à l'origine de la construction du refuge d'Arrémoulit.


 

Depuis la route traversant le village de Bedous prendre la direction d'Aydius, à environ 400 m du village prendre sur la gauche la route des Salars, la suivre sur 900 m environ parking sur la gauche de la route.

Ecrire à l'auteur
(Accueil)

Creative Commons License  Cette page est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International License  2017  Michel Cassou
Valid CSS 3 Valid HTML 5