RANDONNEES ET ASCENSIONS DANS LES PYRENEES

Accueil      
PYRENEES ATLANTIQUES Labourd Basse Navarre Soule Barétous Vallée d'Aspe Bas Ossau Haut Ossau
HAUTES PYRENEES Lourdes-Val d'Azun Argelès-Cauterets Castelloubon-Campan Barèges-La Mongie Vallée du Gave de Pau Vallée d'Aure Louron-Nistos-Barousse
HAUTE GARONNE Oueil-Oo Vallée de Luchon Vallée du Lys Vallée de la Pique Vallée de la Garonne Cagire-Cournudère  
ARIEGE Lez-Ribérot Salat-Alet Vicdessos-Garbet Siguer-Aston Orgeix-Oriège Mont d'Olmes St Girons-Foix
PYRENEES ORIENTALES Cerdagne Capcir Conflent Vallespir Aspres Albères  
AUDE Haute Vallée de l'Aude Corbières Région Limouxine Montagne d'Alaric      
ESPAGNE              
ANDORRE              

CERDAGNE

PUIG DE FONT VIVA - PUIG DE COMA D'OR - PUIG DE CORTAL ROSSO (1052)

03/08/19

Trace gpx : 1052 Puig de Font Viva - Pic de Cortal Rosso - Puig de Coma d'Or   Clic droit et "Enregistrer le lien sous ..."

CAPTURES SUR CARTE IGN ET SUR GOOGLE EARTH

ign  ign  ign  ign

Image flottante   Du Col de Puymorens, prendre la piste au nord de la route sur cinq cents mètres environ puis prendre sur la droite la piste de Cortal Rosso jusqu’à son terminus, construction EDF. Poursuivre par le canal bétonné lui faisant suite jusqu’à sa fin, prise d’eau. Continuer par le sentier en direction de la Portella de Lanos pendant une quinzaine de minutes, puis obliquer à droite, hors sentier, en cheminant au plus facile de façon à rejoindre la Serra de Font Viva et ensuite le Puig de Font Viva en suivant la crête.
Du Puig de Font Viva, descendre à la Portella de Lanos et continuer vers le nord, pour commencer la montée au Puig de Coma d’Or en passant par le Pic de Cortal Rosso, raide, on y trouve des traces de sentier et des cairns. On ne voit le sommet du Puig de Coma d’Or qu’après avoir atteint le gros cairn visible de loin, du cairn descendre au petit col et continuer en face franchir une petite brèche, pas de II.
Pour le retour, revenir au petit col tourner à droite, ouest, pour rejoindre la Portella de Cortal Rosso et la Portella de la Coma d’en Garcia, de laquelle on descend par la Coma d’en Garcia pour rejoindre le Col de Puymorens.

POINTS CARACTERISTIQUES DU PARCOURS

Départ Piste 1950 m - Cabane de Cortal Rosso 2090 m - Prise d'eau 2230 m - Bifurcation 2340 m - Crête 2620 m - Puig de Font Viva 2673 m - Porteilla de Lanos 2468 m -
Pic de Cortal Rosso 2692 m - Puig de Coma d'Or 2826 m - Portella de Cortal Rosso 2501 m - Portella de la Coma d'en Garcia 2534 m - Départ piste 1950 m

🕖  :  07h45   /  Météo  :  🌞🌞🌞🌞⛅
 :  19.610 km   /  Intérêt  :  ❤  ❤  ❤  ❤  ❤
 :  1117 m   /  Terrain  :   Piste, sentier, hors sentier
 :  1117 m   /  Matériel  : 
 :  5h10   /  Equipement  : 
 :  2h10   /  Difficulté  :   Pente raide
 :  7h20   /  Topo  :   Carte IGN

PHOTOS DE LA SORTIE CARTE IGN CARTE ROUTIERE

AUTRES PARCOURS PROCHES Pic de Tossal Mercader - Pic de Querforc Pic de Querforc - Puig de Coma d'Or Puig de Cortal Rosso - Puig de Coma d'Or


UN PEU DE CULTURE PYRENEENNE

Image flottante   LES FRERES CADIER : AU PAYS DES ISARDS   George, Henri, Albert, Edouard, Charles plus connus sous le nom des "Cinq frères Cadier" tant ils sont unis comme les doigts de la main. Partant d'Osse-en-Aspe, leur village natal, ils parcourent ensemble les Pyrénées, allant, en 1902, de l'Aneto à la Munia ; puis l'année suivante, du Pic Long au Balaïtous. Dix-neuf 3000 à leur actif en deux fois une semaine ï Et pourtant, nulle notion d'exploit dans leurs deux carnets de course, mais la volonté de témoigner de leur découverte, le désir de faire partager leur joie de parcourir cette montagne qu'ils aiment. Russell ne s'y trompe pas et accepte de préfacer leur premier récit ; Franz Schrader signe l'avant-propos du second. Une leçon de vie signée par cinq frères.
Mais "Au pays des isards", c'est aussi et enfin un troisième texte, une monographie écrite par le seul George consacrée au Balaïtous, montagne mythique des Pyrénées dont la seule évocation du nom inspire le respect. Le comte de Saint-Saud est le préfacier de ce tome.
EDITIONS MONHELIOS


LES FRERES CADIER George, Henri, Albert, Charles, Édouard, sont célèbres pour avoir gravi en deux étés, au début du xxe siècle, la plupart des sommets de plus de 3 000 mètres entre l'Aneto et le pic du Balaïtous, dans les Pyrénées. Nombre de ces voies portent toujours leur nom. Les descriptions qu'ils ont consignées, par leur qualité, sont des textes de référence encore édités. La grande bâche verte sous laquelle les cinq frères s'abritent pour dormir à la dure est tout aussi célèbre qu'eux.
Ils sont les fils du pasteur Alfred Cadier (1847-1933), lui-même pyrénéiste, et d'Helen Bost (1850-1937), nièce de John Bost et fille d'Ami Bost Junior :
George Cadier, né en 1874, est pasteur protestant à Azay-le-Brûlé en Poitou, décédé en 1852 ;
Henri Cadier, né en 1877, est étudiant en droit à Paris ;
Albert Cadier, né en 1879, mort en 1929, est étudiant en théologie à Genève ;
Édouard Cadier, né en 1881, est élève-ingénieur à l'Institut industriel du Nord à Lille ;
Charles Cadier, né en 1882, est étudiant en théologie à Montauban. Il est le grand-père de Jean-Bernard Cadier.


 

Parking au Col de Puymorens

Ecrire à l'auteur
(Accueil)

Creative Commons License  Cette page est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International License  2017  Michel Cassou
Valid CSS 3 Valid HTML 5