RANDONNEES ET ASCENSIONS DANS LES PYRENEES

Accueil      
PYRENEES ATLANTIQUES Labourd Basse Navarre Soule Barétous Vallée d'Aspe Bas Ossau Haut Ossau
HAUTES PYRENEES Lourdes-Val d'Azun Argelès-Cauterets Castelloubon-Campan Barèges-La Mongie Vallée du Gave de Pau Vallée d'Aure Louron-Nistos-Barousse
HAUTE GARONNE Oueil-Oo Vallée de Luchon Vallée du Lys Vallée de la Pique Vallée de la Garonne Cagire-Cournudère  
ARIEGE Lez-Ribérot Salat-Alet Vicdessos-Garbet Siguer-Aston Orgeix-Oriège Mont d'Olmes St Girons-Foix
PYRENEES ORIENTALES Cerdagne Capcir Conflent Vallespir Aspres Albères  
AUDE Haute Vallée de l'Aude Corbières Région Limouxine Montagne d'Alaric      
ESPAGNE              
ANDORRE              

CAPCIR

MONT LLARET - ROC D'AUDE - PUIG DE LA SOUCARRADE (966)

19/07/2018

Trace gpx : 966 Mont Llaret   Clic droit et "Enregistrer le lien sous ..."

CAPTURES SUR CARTE IGN ET SUR GOOGLE EARTH

ign  ign  ign  ign

Image flottante   Pas de problème d’itinéraire pour cette randonnée. Du parking rue de la piste verte prendre vers l’ouest la direction de l’Estany de la Balmeta par la piste carrossable jusqu’à la Font Grossa, source captée, et ensuite par le sentier balisé. Longer l’étang par sa rive gauche pour continuer vers la Cabane de la Balmeta. De la cabane suivre le sentier bien panneauté et balisé en direction du Mont Llaret et du Roc d’Aude par le Corrals del Llaret. Du Mont Llaret poursuivre toujours par le sentier balisé pour arriver au Roc d’Aude sans plus de difficulté qu’au Mont Llaret. Descendre au sud est en suivant le téléski San Père puis la piste bleue Soucarrade puis obliquer au sud pour aller jusqu’au Puig de la Soucarrade, de peu d’intérêt. Revenir au nord, passer par la gauche ou par la droite de l’arrivée du télésiège du Pla del Mir et suivre la direction « Secteur Jacettes –Retour station » pour revenir par la piste de ski verte au point de départ.

POINTS CARACTERISTIQUES DU PARCOURS

Les Angles 1840 m - Estany de la Balmeta 2047 m - Cabana de la Balmeta 2120 m - Corrals del Llaret 2200 m - Mont Llaret 2376 m - Roc d'Aude 2325 m -
Puig de la Soucarrade 2129 m - Les Angles 1840 m

🕖  :  07h15   /  Météo  :  🌞🌞🌞🌞⛅
 :  15.970 km   /  Intérêt  :  ❤  ❤  ❤
 :  657 m   /  Terrain  :   Piste, sentier, piste de ski
 :  657 m   /  Matériel  : 
 :  4h00   /  Equipement  : 
 :  1h40   /  Difficulté  :   Sans
 :  5h40   /  Topo  :   Carte IGN

PHOTOS DE LA SORTIE CARTE IGN CARTE ROUTIERE

AUTRES PARCOURS PROCHES Puig del Pam Pic de la Cometa d'Espagne - Puig Péric Puig Péric Arête SE - Petit Péric Puig de la Grava - Etang de Lanoux


UN PEU DE CULTURE PYRENEENNE

Image flottante   SANTIAGO MENDIETA : LA PHOTOGRAPHIE A L'ASSAUT DES PYRENEES   Jusqu'au premier tiers du XIXe siècle, les Pyrénées sont encore une Terra incognita. Nombre d'aventuriers et d'explorateurs tentent d'en percer les mystères et de mieux connaître ce massif aux cartes et aux contours imprécis. La connaissance de la chaîne pyrénéenne prend un tour nouveau lorsque Daguerre et Niepce présentent devant l'Académie des sciences à Paris en 1839 un nouveau procédé d'écriture du réel qui joue avec la lumière et qui va révolutionner les techniques de reproduction : la photographie.
Si le pyrénéisme est né avec les écrits de Ramond de Carbonnières à la fin du XVIIIe siècle, l'invention photographique va accompagner et illustrer la fin de cette passionnante exploration. Dix ans après la parenthèse du daguerréotype, scientifiques, voyageurs, artistes et photographes arpentent dès 1850 les grands sites pyrénéens afin d'en chanter les louanges, loin de la représentation figée de la lithographie. Le matériel est encore lourd et encombrant. Au moyen de porteurs ou de mulets, il faut emporter en altitude avec soi un véritable laboratoire ambulant ainsi que les produits pour développer sur place. C'est la période du collodion humide. À la fin du XIXe siècle, l'apparition des plaques de verre déjà sensibilisées au gélatino-bromure constitue un immense progrès. Le matériel s'allège, les opérateurs osent de nouveaux clichés, enchaînent les courses en montagne, sur les sommets, les parois...
Pour la première fois, un ouvrage réunit les images les plus représentatives du pyrénéisme photographique et inédites pour une bonne part. Qui sont ces pionniers ? Ils ont pour nom : Farnham Maxwell Lyte, Jean-Jacques Heilmann, John Stewart, Maurice Gourdon, Eugène Trutat, Lucien Briet, l'abbé Ludovic Gaurier, Maurice Meys, Juan de Parada, les photographes excursionnistes catalans Ignasi Canals et Juli Soler i Santaló, mais aussi Georges Ledormeur, Édouard Harlé et Jean Lataste dont les oeuvres étaient demeurée inconnues... Amoureux d'un massif et de la photographie, cette maîtresse exigeante, ils ont écrit l'une des plus belles pages de la conquête des Pyrénées, et nous offrent des images extraordinaires.
Leur oeuvre, parvenue jusqu'à nous, constitue un témoignage incomparable sur le temps passé, celui des vallées reculées comme des stations thermales chic, et offre à nos yeux la beauté et de la virginité de sites qui sont aujourd'hui parmi les plus fameux des Pyrénées : Gavarnie, Ordessa, le mont Perdu, le pic du Midi, la vallée des Lys, les monts Maudits, l'Aragon...
EDITIONS GLENAT


SANTIAGO MENDIETA Santiago Mendieta est né à Toulouse en 1964. Spécialiste des Pyrénées. Reporter pendant plus de quinze ans à Pyrénées Magazine, puis rédacteur en chef adjoint du magazine Rando Pyrénées, il est aujourd’hui journaliste indépendant et auteur d'ouvrages remarqués. Hispaniste passionné, il a également traduit de l’espagnol le roman Nanga Parbat de David Torres Ruiz, lauréat du prix Desnivel de la montagne et de l’aventure.


 

Parking à l'extrémité ouest de la rue de la piste verte en haut de la station

Ecrire à l'auteur
(Accueil)

Creative Commons License  Cette page est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International License  2017  Michel Cassou
Valid CSS 3 Valid HTML 5